ACTIONS

Asociación Patronal de Carpinteros de Gipuzkoa

2 niveaux de gestion sont définis:

Niveau de coordination:

Les activités se concentrent sur le suivi et la gestion générale, qui comprennent:

Le coordonnateur de projet (AROTZGI) en tant qu’intermédiaire du programme POCTEFA.

Un comité de pilotage pour décider des questions de haut niveau de gestion, avec un responsable de gestion de chaque partenaire. C’est l’organe de décision du Consortium.

Niveau opérationnel:

L’objectif central est de fournir un flux de travail opérationnel et performant:

Les leaders des actions fournissent un flux de travail opérationnel.

Les responsables d’activité assurent une implémentation réussie des tâches elles-mêmes.

Coordination du projet

AROTZGI est le coordinateur de Coop Wood. AROTZGI est une organisation reconnue dans le secteur du bois dans le Pays Basco. Votre manager, Nekane Amondarain, avocat expérimenté et économiste, sera le coordinateur technique de Coop Wood. Ines Cortes, spécialiste technique dans la branche administrative et commerciale, sera l’administrateur responsable. A ce jour, AROTZGI n’a participé à aucun projet européen. Pour cette raison, l’assistance technique financière sera sous-traitée à une Entité spécialisée en la matière, à identifier avec un appel d’offres public. La gestion financière à externaliser se concentrera sur: le suivi de la situation financière et l’ajustement du budget (ventilation des coûts), le contrôle et la préparation des notes de frais et le support audit (si nécessaire).

Comité Pilotale (CP)

Une COP sera formée pour décider des questions de gestion de haut niveau, y compris les questions techniques, opérationnelles, financières, de planification et de contrôle. Le CP comprendra une personne responsable de chaque partenaire. Le programme de pays sera formé lors de la réunion de lancement (M2) et se réunira au moins une fois tous les six mois.

Gestion opérationnelle

Les animateurs constituent la gestion opérationnelle du projet. Selon leur expérience, chaque responsable est défini et sera en charge de la coordination, de la planification, de la supervision et de la présentation des rapports. Les leaders d’action seront soutenus par les animateurs d’activités. Les dates de livraison sont clairement indiquées dans le plan de travail de l’action. Les leaders relèveront directement du Coordinateur et en cas de résultats inattendus ou de difficultés, ils vous informeront. Cependant, ils vont essayer de le résoudre d’abord avec les partenaires. Si aucune solution n’est trouvée avec le coordinateur du projet, le comité de pilotage sera impliqué.

TKNIKA

Encourager la coopération entre le système éducatif et commercial pour améliorer et ajuster l’offre de formation aux besoins de son tissu d’affaires.

Parallèlement au développement de l’action 3, création du premier groupe transfrontalier, la communication vise à toucher le plus grand nombre d’entités représentatives du secteur, que ce soit en matière d’emploi, de formation ou d’affaires, auxquelles elles seront invitées à participer .

La communication se fera directement via la plate-forme web et ses propres réseaux sociaux et par le biais de bulletins d’information qui seront envoyés aux associations professionnelles, aux bureaux de l’emploi et aux centres de formation, les invitant à participer.

Améliorer la mobilité de la main-d’œuvre par l’accès à l’information sur l’emploi, la législation et la formation, et la reconnaissance mutuelle des compétences et des qualifications.

La plate-forme web et le matériel de diffusion auront le double rôle de canaliser le transfert des résultats et la communication entre le projet et les groupes cibles, en leur fournissant toutes les informations sur les développements et l’accès à tous les outils qui faciliteront leur mobilité.

La communication se fera directement via la plate-forme web et ses propres réseaux sociaux et par le biais de bulletins d’information qui seront envoyés aux associations professionnelles, aux bureaux de l’emploi et aux centres de formation.

Améliorer les compétences des techniciens, des formateurs et des étudiants, en faisant la promotion de l’innovation sectorielle en tant qu’outil moteur pour la création d’emplois.

Les communications réalisées à partir du projet auront pour objectif de mettre en évidence l’importance de l’innovation dans un secteur en recul, comme le bois, en transférant les résultats obtenus dans le développement de nouveaux produits et de nouveaux outils de réplication et d’utilisation.

Les communications s’adresseront principalement aux associations professionnelles et aux PME, dans lesquelles il est prévu d’incorporer les résultats obtenus. Il sera réalisé via la plateforme web, les réseaux sociaux et les bulletins d’information.

Chambre De Métiers De l’Ariège

Cette action vise à créer et façonner de manière équilibrée le premier groupe de travail transfrontalier dans le domaine de la formation du bois dans la zone POCTEFA, qui comprendra des représentants du secteur des entreprises, de la formation et de l’innovation. Son but est d’éliminer les obstacles et d’améliorer la mobilité des étudiants et des travailleurs des deux côtés de la frontière. Pour atteindre l’objectif, les activités suivantes seront réalisées:

– Diagnostic transfrontalier du secteur du bois en termes d’emploi.

– Analyse de la situation législative et de toutes ses exigences des deux côtés de la frontière en ce qui concerne l’emploi et le secteur du bois, partage et développement de guides multilingues.

– Supposer des offres de formation. L’objectif final de cette activité sera d’obtenir des équivalences entre compétences et qualifications des deux côtés de la frontière.
– Développement d’un échange d’emploi qui améliore la connaissance réciproque du marché et favorise la circulation des techniciens et des professionnels du secteur dans l’espace transfrontalier.

Ces activités amélioreront les connaissances réciproques, détermineront les besoins des deux côtés de la frontière et mettront en œuvre et proposeront la mise en œuvre de mesures qui aident à compenser les déséquilibres existants et / ou favorisent l’émergence de synergies.

Tous les partenaires participeront à cette action, ayant plus ou moins mais spécifique en fonction de leur caractère représentatif du secteur.

Le CMA 09 sera responsable de cette action, qui sera co-dirigée par Arotzgi, établissant ainsi deux entités avec des responsabilités claires des deux côtés de la frontière, ce qui garantira un équilibre adéquat dans le diagnostic, l’analyse et d’autres activités.

Des entités telles que CMA 64 et TKNIKA seront également impliquées, tandis que les centres de formation professionnelle participeront principalement à l’analyse des offres de formation. TERMCAT participera en offrant un soutien à la transcription de textes législatifs et techniques. Cette activité aura 6 mois de travail intense dans la partie initiale du projet, générant une base solide pour le projet et la réalisation de ses principaux objectifs. Par la suite, cette phase aura une continuité à travers le référent technique que l’on veut développer en action 6.

Au cours du mois 8, coïncidant avec la clôture de cette action, une réunion technique sera organisée pour suivre le projet à Foix, organisé par le CMA 09.

TKNIKA

Cette action vise à améliorer les modèles de formation existants dans le secteur du bois, en actualisant les méthodes et le contenu, qui correspondent plus étroitement aux besoins réels de son tissu industriel et de la société en général. Le but ultime est d’améliorer la formation des étudiants, des formateurs et des techniciens (qu’ils soient employés ou en chômage) dans l’espace POCTEFA.

D’une part, l’objectif est de développer et de mettre en œuvre de nouvelles méthodes de formation, basées sur la méthode «apprentissage collaboratif basé sur les défis», qui à son tour encourage la mobilité des enseignants et des étudiants des deux côtés de la frontière. Cette méthode repose sur trois axes fondamentaux: l’apprentissage, un processus centré sur l’étudiant et non sur l’enseignant, l’apprentissage et non l’enseignement; Collaboratif, une méthodologie est proposée dans laquelle les équipes travaillent; et les défis, les étudiants travaillent par équipes pour résoudre les défis qui surviennent.

Le modèle sera développé et adapté au secteur du bois par TKNIKA et mis en œuvre par les centres de formation professionnelle, CIS San Juan / Donibane et FCMB. Un projet pilote est également proposé dans le cadre de la formation à distance dispensée par CMA 09 et Arotzgi.

D’autre part, 5 cours / jours de formation gratuits seront développés avec des sujets innovants et actuels, qui selon leur objectif et thème peuvent être en face-à-face et en streaming ou à distance (en ligne) et auront une durée spécifique et ajustée aux besoins de chaque cas.

1. Cours sur la construction en bois. Format: Sur place Durée: 40 heures d’enseignement. Responsable: TKNIKA.
2. Cours sur le contrôle des coûts. Format: à distance. Durée: 50 heures d’enseignement. Responsable: CMA 09.
3. Conférences sur de nouveaux arguments de vente et certifications. Format: sur site et en streaming. Durée: 5 jours (3 heures par jour). Responsable: FCMB.
4. Cours sur le traitement du bois. Format: à distance. Durée: 50 heures d’enseignement. Responsable: Arotzgi.
5. Séminaires sur les nouveaux modèles commerciaux et les opportunités d’affaires. Format: sur site et en streaming. Durée: 5 jours (3 heures par jour). Responsable: CMA 64.

Les journées seront enseignées en espagnol ou en français, puis traduites dans une autre langue et postées en streaming.

Au cours du mois 14, une réunion technique sera organisée pour superviser le projet à Renteria, organisé par TKNIKA, dans lequel les degrés d’avancement des actions 4, 5 et 6 seront évalués simultanément.

Asociación Patronal de Carpinteros de Gipuzkoa

Le but de l’action est de développer 4 nouvelles familles de produits ligneux inexistants dans la zone POCTEFA et 5 nouvelles technologies qui garantissent l’amélioration des processus de production et de vente des produits du bois dans la zone POCTEFA.

L’objectif de cette action est d’introduire l’innovation dans le domaine de la formation professionnelle ainsi que dans le monde des affaires et de fournir aux formateurs et aux techniciens des outils innovants qui améliorent respectivement leurs processus de formation et de gestion des affaires.

Trois des quatre familles de produits seront développées par des enseignants et des étudiants des trois centres de formation professionnelle qui devront faire face à des défis qui doivent être surmontés de manière collaborative. Les produits à développer seront:

1. Développement du premier système de classification mécanique (acoustique) pour le bois structurel en Espagne. Responsable: Arotzgi qui aura besoin du soutien de son industrie associée
2. Développement de panneaux préfabriqués basés sur la « méthode Brettstapel ». Responsable: CIS San Juan / Donibane
3. Poutres laminées avec des épingles en bois basées sur la méthode « Brettstapel ». Responsable: FCMB.
4. Développement de poutrelles à poutrelles en I et de poutres caissons. Ce sera la responsabilité du CMA 09 et de son centre de formation professionnelle.

En tant qu’expert en innovation, TKNIKA sera chargé de conseiller et de guider toutes les entités dans leurs développements.

En ce qui concerne les nouvelles technologies innovantes, les outils informatiques suivants seront développés:

1. Outil pour la conception et le calcul structurel de panneaux légers préfabriqués. Responsable: TKNIKA.
2. Outils de mise en œuvre et contrôle continu du marquage CE. Responsable: Arotzgi.
3. Outil de calcul de l’empreinte carbone. Responsable: CMA 09.
4. Outil de calcul structurel pour les escaliers en bois. Responsable: CIS San Juan
5. Outil pour l’analyse de la conformité avec les codes techniques du bâtiment dans les fenêtres. Responsable: FCMB

En tant que représentants du secteur des affaires, Arotzgi guidera toutes les entités dans leur développement.

D’un autre côté, et comme un outil qui clôt le cercle de cette action, le CMA 64 élaborera un guide numérique pour soutenir l’innovation auprès des entrepreneurs et des entreprises. Toute l’action sera également coordonnée par Arotzgi.

Au cours du mois 20, une réunion technique sera organisée pour suivre le projet à Anglet, organisé par la FCMB, dans lequel les degrés d’avancement des actions 4, 5 et 6 seront évalués simultanément.

Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pyrénées Atlantiques

Actuellement, le secteur du bois de la zone POCTEFA n’a pas de référence technique claire pour aller à la recherche d’informations pertinentes du secteur du bois, où trouver des agents pertinents dans le secteur, des offres de formation et d’emploi, des informations sur les procédures législatives pour être capable de travailler des deux côtés de la frontière, etc. L’information est dispersée et absolument centrée sur l’information du pays où elle se trouve.

L’objectif de cette action est de créer la première référence technique au secteur du bois des deux côtés de la frontière, appelée « Mundo Madera », où tous les agents du secteur peuvent aller chercher des informations et des réponses à leurs problèmes les plus communs. Cela créera un espace commun d’information et de collaboration qui favorisera l’émergence de synergies et contribuera à améliorer
la mobilité de tous les agents à travers l’espace POCTEFA.

Les principales activités qui sont destinées à réaliser cet espace virtuel appelé « Mundo Madera » sont les suivantes:

– Création d’une base de données d’agents du secteur spatial POCTEFA.
– Création d’un dictionnaire de termes en bois en quatre langues (espagnol, français, basque et catalan).
– Configuration technique et législative spécifiquement liée au secteur du bois.
– Création d’un espace de collaboration dans lequel trouver des réponses et des collaborations avec d’autres entreprises ou entités de la zone POCTEFA.
– Et un observatoire de la formation et de l’emploi. Il comprendra une plate-forme d’apprentissage à distance qui sera développée en parallèle et qui ne fera l’objet d’aucune ressource dans le cadre du projet car c’est un produit qui sera utilisé plus tard dans le projet et dont un bénéfice est susceptible d’être obtenu.

Cette action sera sous la responsabilité de la Chambre des Métiers des Pyrénées Atlantiques, dont les tâches comprennent tout l’argent développé à l’exception du dictionnaire des termes en bois en quatre langues qui sera développé dans son intégralité par TERMCAT.

Les autres partenaires du projet participeront dans une moindre mesure à cette phase et seulement en tant que superviseurs et évaluateurs de la plateforme et de sa structure et de son contenu afin d’améliorer autant que possible l’espace et la référence développés.

Au cours du mois 25, une réunion technique de suivi du projet aura lieu à Barcelone, organisée par TERMCAT, au cours de laquelle les résultats finalement obtenus dans les actions 4, 5 et 6 seront évalués simultanément.

Le projet a été cofinancé à hauteur de 65% par le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) au travers du Programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). L’objectif du POCTEFA est de renforcer l’intégration économique et sociale de l’espace frontalier Espagne-France-Andorre. Son aide est concentrée sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières au travers de stratégies conjointes qui favorisent le développement durable du territoire.
Ce projet est cofinancé par le Fonds Européen de Développement Regional (FEDER)